Présentation

  • : le blog sncf
  • le blog sncf
  • : Actualité
  • : Le blog des déçus, des mécontants, des exaspérés de la SNCF. Lieu d'expression pour dénoncer les dérives de cette entreprise dont nous subissons les caprices, les incompétences et que nous finançons malgrès nous!!!
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recommander

Recherche

Mardi 27 novembre 2 27 /11 /Nov 12:17

Appel aux citoyens inquiets , 
en colère... et silencieux

 

 


 
Merci de prendre le temps de lire ce message et, si vous adhérez à son contenu, de le relayer le plus largement et rapidement possible. Il y est question de notre avenir, de celui de nos enfants et de notre pays. Il est rédigé par un observateur-citoyen inquiet et en colère*. 
 
Sous divers prétextes, les bénéficiaires des régimes spéciaux défendent le maintien de ce que l'on doit appeler, en toute objectivité, des privilèges. A tous ceux qui s'efforcent de regarder la société sans prisme idéologique ou politique, mais en se réclamant du bon sens, de l'équité, de la solidarité, de la responsabilité, leur attitude paraît irresponsable, voire indécente. Rappels : 

. Les bénéficiaires des 128 régimes concernés partent à la retraite bien avant ceux du régime général. Exemples : 50 ans pour les agents de conduite SNCF ou RATP; 53 ans pour les sénateurs, 55 pour les députés qui auraient dû montrer l'exemple...; 

.  La durée moyenne de leur retraite est pour beaucoup supérieure à celle de leur vie active et ils percevront ainsi plus de pensions qu'ils n'ont reçu de salaires ! 
. Le montant de leur retraite est calculé sur les 6 derniers mois de salaire (comme pour les fonctionnaires, qui bénéficient encore à ce titre d'un régime spécial), soit un écart considérable par rapport aux 25 années du régime général. Leur taux de cotisation est en outre souvent inférieur (7,8% contre 10 à 11%); 
. La plupart bénéficient par ailleurs d'un autre privilège important : la garantie de l'emploi ; 
. Dans l'immense majorité des cas, l'existence de ces "exceptions" n'est plus justifiée par une pénibilité particulière du travail; 
. Le coût de ces régimes (qui concernent 1,2 million de retraités pour seulement 560 000 actifs) représente 15 milliards d'euros pour 2007, dont la moitié payée par la collectivité
. La France est le seul pays développé au monde où demeurent de telles inégalités; 
. La réforme de ces régimes est souhaitée par 82% des Français (sondage Metro/Ifop, 11 octobre 2007), y compris par une majorité des agents de la Fonction publique; 

. On estime à 300 milliards d'euros les engagements de retraite des sept principaux régimes spéciaux au cours des six prochaines décennies : une charge injuste et insupportable pour les générations futures.
 

Un constat semblable peut être fait pour les autres réformes jugées nécessaires par la grande majorité des experts : université; recherche; fonction publique; système de santé; droit du travail; justice; dialogue social... Réalisées dans les autres pays depuis des années, elles sont chez nous sans cesse bloquées par des minorités fortement politisées, incapables d'appréhender la réalité du monde et la nécessité de s'y adapter (ce qui n'interdit pas de chercher à l'améliorer). 
La réforme des régimes spéciaux était a priori la plus "facile" et consensuelle, d'autant qu'elle a été comme d'habitude proposée aux intéressés avec des aménagements et un étalement dans le temps. Un recul du gouvernement rendrait donc quasiment impossible la mise en œuvre des réformes plus "difficiles". Il démontrerait une fois encore que des individus et organisations se réclamant des principes d'égalité et de solidarité défendent en réalité des corporatismes, des égoïsmes, des privilèges injustifiables ou un statu quo insupportable. Comme en 1995, ils peuvent (souhaitent peut-être, pour certains) paralyser le pays et l'enfoncer un peu plus dans la crise économique et morale. 
 
Cette attitude est irresponsable et dangereuse
. De plus, la conjoncture économique actuelle ne permet pas de différer plus longtemps les réformes, sous peine d'un nouveau décrochage national, avec de graves conséquences sur le pouvoir d'achat, la cohésion sociale, la place de la France dans le monde. Rappelons enfin que les grèves occasionnent une gêne considérable pour les particuliers, coûtent très cher à la collectivité (150 millions d'euros pour celle du 18 octobre dans les transports pour la seule région Ile-de-France), affectent la compétitivité déjà réduite de la France, son attractivité et son image à l'extérieur, donc son avenir.
   
Face à cette situation, les citoyens inquiets et en colère ne peuvent rester silencieux. Pour leur propre dignité, pour l'avenir de leurs enfants et du pays, ils ne doivent pas laisser le monopole de l'expression à ceux qui refusent l'adaptation. C'est pourquoi je vous propose de : 
 
. Relayer cet appel aux personnes figurant dans votre carnet d'adresse (avec ou sans mention de l'auteur, qui ne signe ce texte que par souci de transparence); 
. L'envoyer aux médias pour qu'ils rendent davantage compte de votre avis; 
. Le mentionner (en tout ou partie) sur les forums, blogs et sites internet que vous animez ou fréquentez; 
. Imaginer et proposer des "manifestations virtuelles" (ou réelles) originales, aussi visibles et efficaces que les grèves; 
. Me faire part de vos commentaires et suggestions à l'adresse ci-dessous.
 
Nous ne pouvons accepter que le pouvoir de nuisance de quelques-uns mette en péril notre avenir commun.

 

 

 

 

 

 

*Gérard Mermet
 
sociologue (auteur de Francoscopie ) 
adresse de contact : citoyensresponsables@free.fr

Par Gloubiboulga - Publié dans : sncf
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Vendredi 12 octobre 5 12 /10 /Oct 20:10

BILLETS PREM'S= ARNAQUES

Pour notre 19 ième anniversaire de mariage, nous avons acheté sur Internet un billet de train en seconde classe couchette pour 2 personnes et ce à l’occasion d’une promotion intitulée « Saint valentin » pour un montant de 118 €

Ce voyage devait se composer comme suit :

Le 26/03/05 à 20h55 de STRASOURG à MARSEILLE

Le 29/03/05 à 22h52 de MARSEILLE à STRASBOURG

Malheureusement mon épouse à été hospitalisé le 24.03.05 (voir certificat ci-joint).

Dans un premier temps son état laissait penser que nous pourrions quand même partir le 26/03/05, mais le matin même du départ son état s’est aggravé et nous avons donc dû renoncer à notre voyage. A ce jour elle reste toujours hospitalisée.

Je me suis alors rendus à la gare vers 15 H afin de signaler notre absence sur ce train et dans l’espoir de nous voir rembourser. La personne au guichet a annulée nos billets afin que la SNCF puisse à nouveau en disposer.

Bien que nos billets soient libellés « non remboursable » ce monsieur m’a assuré que, compte tenu du « cas de force majeure » que représente ce cas, nous pourrions bénéficier du remboursement de ces billets.

Je compte donc sur votre compassion et de votre esprit commercial afin de faire le nécessaire sous la forme que vous jugerez opportune. (Virement ou bon de voyage) Nous voyageons régulièrement avec la SNCF (ma fille à même un abonnement au mois sur la ligne Strasbourg - Paris), et ne manquerons pas de remettre notre voyage d’anniversaire de mariage dès que mon épouse sera rétablie.

En espérant que notre « histoire » vous aura touchée et que vous ferez le nécessaire afin de nous redonner un peu de sourire,

 Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l'expression de mes sincères salutations.

 

GREVES = ARNAQUES

Madame, Monsieur,

J’ai acheté le billet aller - retour  STRASBOURG- St RAPHAEL  suivant :

-Strasbourg- St Raphaël le 06/03/05 à 20h 55 train n° 04297 en 2 ieme classe couchette.  

 St Raphaël- Strasbourg le 10/03/05 à 2Oh30 train N° 04394 en 2 ieme classe couchette.

J’ai payé ce billet la somme de 160,40 € car j’ai bénéficié de la réduction de 25 % pour « congés annuels ».

Ayant eu connaissance de la « nouvelle » menace de grève, je me suis rendus à la gare pour me renseigner. On m’a alors appris que mon train était annulé. J’avais un impératif important de retour sur STRASBOURG le 11/03/05 à 13h 30. (Je suis infirmière en soins intensifs au CHU de STRASBOURG).

Aucune solution proposée pas la SNCF ne permettait d’arriver à l’heure.

J’ai donc trouver un autre moyen pour me rendre à LYON le 11/03/05 à 8h 51 à la fin de la grève, prendre un train qui m’a imposé 3 changements (voir détails des billets ci-joints) afin d’arriver à STRASBOURG à 14h38, me permettant d’arriver à mon travail avec « seulement » 2 heures de retard.

Outre le fait que je n’ai pas pu bénéficier d’un train direct et en couchette de nuit (comme j’en avais passer la commande, que j’ai du trouver moi-même la solution pour me rendre à LYON et que j’ai perdu 2 heures de travail qui me seront décomptés, le problème est que, ce billet m’a été facturé plein tarif au prix de 51,50 €. Or, j’avais utilisé mon droit aux congés annuels pour mon premier billet, soit 25 % de remise. Ce billet aurait donc du me coûté 12,88 € de moins. La personne qui m’a délivré mon nouveau billet m’a prétendu qu’il ne pouvait pas le faire sans le justificatif de mon employeur. Je ne possédais plus ce document, puisqu’il m’a été demandé pour le billet d’origine.

Vous trouverez donc ci-joint le duplicata de ce document afin de vous permettre de me rembourser cette somme de 12, 88 €. A cette fin, je vous joins un mon RIB

Compte tenu des difficultés que j’ai rencontrées lors de ce voyage, j’ose espérer un remboursement très rapide et laisse à votre discrétion un éventuel geste commercial de compensation des préjudices subis. 

Recevez, Madame, monsieur, mes meilleures salutations.    

GREVES = ARNAQUES (2)  

 

 

 

 

 

TGV = ARNAQUES

Monsieur,  

J’habite Strasbourg, je suis étudiante, et comme chaque année depuis 4 ans, à la veille de la rentrée scolaire  je suis allé acheter mon abonnement étudiant, pour me rendre à mon lycée à Chalons en Champagne où je suis pensionnaire.  

Nous avons déjà beaucoup été gêné l’an passé sur cette ligne. A cause des travaux, les retards étaient quasi systématiques. (parfois plus d’une heure). De plus, il m’en a coûté 1,5 € supplémentaire à chaque voyage pour payer la réservation. (Je rappelle simplement que ces TGV n’étaient pas plus rapide que les CORAIL, ils étaient simplement plus cher de 1,5€ et plus contraignant puisque, malgré mon abonnement j’étais obligée d’aller en gare, la veille afin d’acheter un billet pour cette dite réservation).  

Ma déconvenue est bien plus grande cette année avec l’arrivée du TGV EST.  

èTout d’abord, l’abonnement proprement dit m’est proposé au prix de 160, 30 € contre 146,5€ l’an dernier, soit une augmentation de 9,5%.  

èCet abonnement dit « à nombre de trajets limités),  ne permet plus que 9 trajets, contre illimités l’an dernier. Pour un abonnement illimité, il m’a été demandé 680€ !!! (soit une augmentation à produit équivalent de 365% !!!)  

è la réservation est passée de 1,5€ à 3€ soit, une augmentation de 100%  

èUne réservation obligatoire par TGV empruntés pour une seule et même destination, ce qui est mon cas, 3€ x2= 6€ puisque la ligne directe n’existe plus (voir plus bas), par conséquent une augmentation de 30% 

è Un service moindre, puisque la ligne directe Strasbourg/Chalons en champagne a été purement et simplement supprimée, ce qui impose un changement de train avec les contraintes attenantes et le risque de rater la correspondance en cas de retard du premier trains  

èUn temps de transport plus long !!! (Un comble pour le TGV).                                                                                           Trajet aller au mois de mai 2007 : départ 5h29, arrivée 8h 11- maintenant départ : 5h43, arrivée 8h48 via Champagne Ardenne, soit +23 mn !!!   

è Des horaires inadaptés. Je suis obligé de négocier un départ anticipé du lycée car plus aucun train ne circule vers Strasbourg après 18h…  

A chacune de mes objections sur ces différents problèmes, il m’a été répondu « Ah madame, c’est le TGV, c’est comme ça »  

Voilà l’ensemble de la problématique qui m’est posé par l’arrivée du TGV EST. Je conçois bien évidement que le progrès doit se faire au détriment de certaines lignes, mais avouez que cela fait beaucoup en ce qui me concerne.  

Je suis étudiante, et ne peut donc pas assumer ces hausses (qui de surcroît ne m’apportent que du désagrément).  

Je vous demande donc de prendre en compte mon cas particulier et vous prie d’étudier une solution commerciale afin de me permettre de poursuivre mes études correctement  

J’espère avoir de vos nouvelles rapidement.  

Cordialement

 SERVICE CLIENTELE= ARNAQUES

Je fais suite à la réponse du 07/02/2005, (suite à ma relance pour cause de non-réponse) de l’établissement d’exploitation de PARIS MONTPARNASSE à ma demande de compensation de retard sur les horaires garantie. (Voir référence)

 

 

Vous m’informez que le fait que j’utilise un abonnement libre circulation ne me donne aucuns droits en la matière. Hors l’imprimé qui m’a été remis lors de mon arrivée à STRASBOURG en provenance de CHALON en CHAMPAGNE et ce afin d’obtenir mon dédommagement précise qu’en cas d’abonnement il y avait lieu de procéder à la réclamation à l’échéance du dit abonnement. D’autre part, je donne à la SNCF plus de 1500 € par an pour les déplacements liés à mes études, je risque donc plus que quelqu’un d’autre de subir les aléas de retard (sans parler des grèves…)

J’ai subi ce jour là un retard de plus de 2 heures et j’ai loupé le bus qui devait me ramener à mon domicile. J’ai donc été amener à prendre un taxi, ce qui à engendré autant de frais supplémentaires.

Je vous  vous demande donc de respecter vos engagements et de considérer les difficultés de  vos clients fidèles lors de ce genre de situations dont vous avez l’entière responsabilité.

Je vous rappelle simplement que ma demande est conforme aux textes de la charte SNCF publiée sur internet

 

Servive clientèle inexistant
:

26 avril 2008

 

 

 

Madame, Monsieur,

Lors de mon voyage de Chalons en Champagne /Strasbourg du 21 septembre, j’ai accusé 2h40 de retard à l’arrivée de Strasbourg.

En effet, comme chaque semaine, avec à mon abonnement mensuel, et avec les reservations obligatoires, je suis monté dans le TGV 2789 depart Chalons, 17h57 arrivée 18h16 à Champagne Ardenne.

Je devais alors prendre le TGV 5481à 18h41 pour arriver à Strasbourg à 20h32.

Le TGV 2789 à eu 1h30 de retard (comme l’atteste la page infolignes du jour ci-jointe)

Je n’ai,donc pas pu avoir ma correspondance pour Strasbourg.                                                    Les agents sur place n’ont pas pus me donner de justificatif de retard, car le voyage concerné par le retard faisait moins de 90 Km … ??? Mon voyage , lui est de plus de 300 km. Il m’a donc été conseillé de vous faire parvenir le présent courrier avec les justificatifs suivants :

-résevation sur TGV 2789

-résevation sur TGV 5481

-réservation sur TGV 5417 (suite à la correspondance ratée, et portant la mention par vos services du retard du TGV 2789

-abonnement mensuel du mois de septembre

-copie Infolignes du 21/09/07

Dans le cadre de vos engagements de régularité, je vous prie de me faire parvenir la compensation à laquelle j’ai droit.

Cordialement,

 

 

 

Par Gloubiboulga - Publié dans : sncf
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Jeudi 4 octobre 4 04 /10 /Oct 11:57

Bureau des réclamations

Comme le titre de cette rubrique l'indique, vous pouvez, ici déposer vos réclamations concernant un mauvais fonctionnement de la SNCF. Pas plus qu’au bureau officiel de la SNCF, nous n'y donnerons suite...  

Mais vous aurez au moins l'occasion de vous exprimer, pour faire connaître au lecteur votre mésaventure.  

Si cela ne règle rien, ça défoule !!!  

Ludovic écris:
 

C’est simple, Eurostar est un service qui est extremement vieillot et ne permet aucune flexibilite.

J’ai reserve mes billets pour noel, j’ai eu le malheur d’egarer le billet de mon aller.

3 semaines a l’avance, je decide de les contacter pour reimprimer ou me delivrer un passe, quelque chose.

Rien n’a ete possible et je dois meme racheter un aller-retour (impossible d’acheter juste l’aller)

Vous avez dit Possible ????

Je dirai abus de pouvoir et anti modernisme

 

 

 Quentin écrit (avec pleins de fautes d'orthographe :) )

 

Marre mais marre de la SNCF, j'ai acheter avec des smiles un billet de train Rennes/Paris pour le dimanche 30 novembre 2008, j'ai régler la somme de 10 € par carte bancaire, mais celle-ci m'a était changer par ma banque, et donc quand je me suis rendue au guichet impossible de retiere le billet il faudrais que j'en achête un autre à un tarif de 60 € au lieu des 10 payé d'origine.
Non non et re non, faut arrêter de nous prendre pour des couillons et des vaches à lait, le billet est sur sont écran il lui suffit juste de dire imprimer et puis basta, mais bon mes explications ne sont pas écouter, comble de tout il faudrais que je retourne à ma banque pour récupérer mon ancienne CB, sympa et complétement débile, je savais pas que la banque garder les cartes des clients quand il leur change pour disfonctionnement, et puis leur lecteur de carte accepte les carte avec du scotch dessus et une puce coupé en deux ??
Franchement c'est vraiment ce fiche de la gueule du monde surtout quand on est demandeur d'emplois et que l'on met de côté depuis plusieurs mois pour faire ce voyage qui est en même temps pour raisons proffessionnel !!!

SNCF = Arnaqueur, voleur, illégalité à 100%, magouilleurs, et surtout société qui mérite qu'on la privatise pour mieu marcher et donc revoir la paye de chacun qui y travaille, de plus les vendeurs cache leurs nom sur leurs badge, sympa il ne sont même pas capable d'assumer leur illégalité.
Soit, DGCCRF, 60 millions de consomateurs, UFC que choisir et autres leur sont fichut au cul ! à et j'oublier une plainte pour volle chez la police.


Soisic écrit:

Bonjour,

 

Je suis scandalisée par l’accueil que mon fils a eu ce jour dans vos locaux à La part-dieu

 

Mon fils s’est rendu pour un mariage sur Paris en date du 08/07/2008, comme il a l’habitude (dommage pour lui mais heureusement pour vous, pour remplir les caisses de la SNCF) il réserve et règle son billet aller retour par CB.

Suite au trafic sur Paris il arrive 10 minutes avant son départ, il se rend à la borne et par inadvertance il tape sur la touche « départ immédiat » on lui demande sa CB, ce qu’il fait, mais à son grand étonnement il se rend compte mais trop tard que la somme de 144 euros lui a été prélevé sur son compte.

 

Il se rend ce jour à la Gare de la Part-dieu afin de régler ce problème, suite à une discussion stérile avec la conseillère qui lui explique qu’il n’y a aucun dossier concernant l’achat des billets, il demande à parler à un responsable Monsieur Fostier Laurent, de là mon fils réitère sa demande, à savoir comment se faire rembourser, ce monsieur répond qu’il faut faire un courrier sans autres explications en lui faisant comprendre qu’il n’avait pas de temps à lui accorder.

Face à ce genre de litige il serait souhaitable pour la qualité de votre service et la satisfaction de vos usagers, de prendre le temps d’écouter ,d’analyser le problème et de trouver la meilleure solution pour le résoudre.

Devant un manque de renseignement, d’amabilité, d’implication mon fils s’est retrouvé au poste de police car cette personne a porté plainte ( car mon fils a eu un mot qui n’aurait pas dû prononcer).

 

Sur cela mon fils a réglé la somme de 140.50 euros une fois sur internet et sur la borne 144.50 il n’a pas les moyens pour s’offrir le luxe de payer deux fois cette même place. Il n’a pas jugé bon de garder les billets puisque pour lui la preuve des retraits suffisaient pour prouver sa bonne foi envers la SNCF.

 

Je ne sais pas si vous connaissez notre parcours, mais mon mari et moi sommes des clients «  grands voyageurs » depuis quelques années.

 

En espérant que ma lettre ne restera sans réponse

 

Mon fils est actuellement au chômage, il se faisait un réel plaisir d’aller au mariage de son meilleur ami, il avait mis de côté depuis plusieurs mois cet argent.

 

Cordialement



Brigitte  a écrit :

Je viens de constater à plusieurs reprises que les tarifs proposés pour un trajet étaient plus élévés si je me connecte à mon espace personnel que si je fais la réservation anonymement!! Exemple: pour un trajet Paris Aix-la-Chapelle (en Allemagne), même jour, même horaire, avec mon espace perso rien à moins de 100 euros, (pour un adulte et deux enfants de moins de 11 ans), mais si je réserve sans passer par mon espace perso pour le même trajet 72,5 euros, soit une différence de 27,5 euros, bonjour l'avantage!!! Je ne pense pas que cela soit normal et vous??
Brigitte.


                                                                         Jean-Michel a écrit :


Bonjour,

Vous vendez la carte Escapades avec comme argument principal je cite :" 25% de réduction garantis: -25%, dans tous les autres cas, quels que soient le train et le moment de votre départ."
Vous "oubliez" de mentionner que cette réduction s'applique dans le cas d'une réservation très tardive (la veille du départ). Dans ce cas seulement il y a moyen d'obtenir une réduction de 25% par rapport au tarif loisir. Si je réserve plus tôt (1 semaine, 1 mois voire plus), les réductions n'atteignent jamais 25 % mais tournent plutôt autour de 5 ou 10%.
J'ai constaté ce fait en réservant de nombreux billets sur votre site Internet, je voyage pratiquement tous les WE et je n'ai jamais obtenu 25% de réduction parce que je ne réserve pas au dernier moment.
Bref, il me revient moins cher de réserver en tarif loisir un mois à l'avance qu'en tarif Escapades la veille du départ.
Toutes ces constatations m'ont été confirmées par une interlocutrice SNCF au téléphone (3635). Elle m'a aimablement expliqué que la carte Escapades est plutôt destinée aux personnes "qui partent en WE au dernier moment".
Je n'ai rien contre ce principe mais j'estime avoir été "trompé" parce qu'il est partout stipulé (Site Internet Escapades, brochures SNCF...): "-25%, dans tous les autres cas, quels que soient le train et le moment de votre départ". Or ce n'est pas le cas.
Comptez vous rectifiez cette "omission" pour les prochains voyageurs?



Message de Béatrice

SERVICE RELATIONS

CLIENTS SNCF

62973 ARRAS CEDEX 9 

Objet :     carte enfant 

Messieurs,
Ma fille Emeline G. et son père avait une réservation de train Paris Rennes le 05/07/08.
Je me suis aperçue le 4 au soir que la carte enfant de ma fille n'était plus valide, j'ai donc effectué son renouvellement par téléphone afin de ne pas leur faire perdre de temps le lendemain avant le départ du train.
La personne que j'ai eue au téléphone m'a demandé si je voulais payer de suite, ce que j'ai fait par carte bancaire toujours dans le but de gain de temps. Mais elle a omis de préciser que la personne qui retirait la carte au guichet devait être en possession de la même carte bancaire que celle qui avait servi au paiement.
Monsieur David G. le lendemain matin n'a pas pu retirer cette carte au guichet. Un nouveau renouvèlement de carte a dû être exécuté et payé. Ce qui fait que la carte a été réglée 2 fois.
Je vous remercie de m'adresser le remboursement de la 1ère réservation n° de dossier RBSQGJ.
Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Messieurs, l’expression de mes salutations distinguées. 

Béatrice A 

PJ :   copie de la nouvelle carte et son règlement         et n° dossier de la précédente 

1ère lettre envoyé à la SNCF sans réponse à ce jour, le 28 octobre 2008

Ci-dessous 2ème lettre envoyé ce jour : avec ou sans réponse ? ? à suivre … !! 

Fontenay, le 28 octobre 2008 

SERVICE RELATIONS
CLIENTS SNCF
62973 ARRAS CEDEX 9 

Objet :     carte enfant 

Messieurs,
Je vous rappelle mon précédent courrier du 13/07/08 vous signalant, ainsi qu'un agent SNCF m'avait dit de le faire, que la carte enfant de ma fille que j'ai renouvelée en juillet a été réglée 2 fois, vous trouverez ci-joint copie de cette lettre.
A ce jour, je n'ai reçu aucune réponse ! Cela fait donc plus de trois mois et demi que vous utilisez une somme d'argent qui ne vous revient pas ! 
C'est certain que si vous procédez de la même manière avec tous les voyageurs qui ont des problèmes et ont un trop payé et il y en a beaucoup… il suffit de visiter les sites de voyageurs mécontents pour être comblé, les finances de la SNCF doivent très bien se porter.
C'est très dommage que vous ne réussissiez pas à avoir la même "excellente" réactivité dans les remboursements que dans les verbalisations, mais c'est vrai que ce ne serait pas du tout dans votre intérêt !!!!!
Je trouve tout cela absolument scandaleux. J'ai une carte enfant depuis plusieurs années et je n'en suis pas à mon premier problème avec la SNCF. Vous ne donnez vraiment pas envie de vous êtes fidèles malgré toute le rabattage publicitaire que vous pouvez faire.
J'attends maintenant une réponse rapide de votre part et bien sûr le remboursement d'une carte enfant qui n'existe pas.
Je vous prie d’agréer, Messieurs, l’expression de mes salutations distinguées. 

Béatrice A  

PJ :   copie courrier du 13/07/08



Message de marie:

j'ai eu le malheur d'oublier  un sachet dans le TGV paris Marseille.

A notre arrivée en Avignon, je le signale aux guichetiers, qui commence par "souffler".

 Nous demandons à ce qu'ils joignent par tel ,leur collègue à Marseille, dès l'arrivée du train, ils nous donnent à contre coeur, un n° (qui n'a jamais répondu),ils refusent d'appeler en nous traitant "d'assistés". nous tentons de relever leur nom, incrit sur leur chemise, ils le cachent avec leurs bras !!!

...quel courage!

Par Gloubiboulga - Publié dans : sncf
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Vendredi 25 mai 5 25 /05 /Mai 21:22

LA SNCF ou LES 40 VOLEURS!!!!!  

 

 

 

Saviez vous que la SNCF à publié une "charte du service publique " ???  

 

Si si si, ils ont osés !!!! Je pense que cette charte aurait du être gravée dans un bout de bois, tellement elle en utilise le langage (de bois....).  

 

Vous voulez rire,(ou vous contrarier) consultez là ici  

 

Histoire 1:  

 

Utilisateur régulier de la ligne PARIS-STASBOURG, il nous est tout a fait impossible d’arriver à l’heure, quelque soit le créneau horaire.  

 

Eh oui tous les trains de la SNCF ne roule pas à  574,80 KM/h, loin de là !!!  

  

Bref, les retard s’accumulent entre 35 minutes et plus d’une heure (voir 2).   

 

Quand le retard dépasse les 45 minutes, une aumône est assez facilement accordée  dès lors que vous ayez rempli les documents que vous n’aurez pas manquer de demander au guichet dès votre arrivée.  

 

Mais que dire des retards d’une demi-heure environ ? Que le train accuse, 30, 35 et jusqu’a 39 minutes de retard, on vous répondra inlassablement que le retard n’est que de ….29 minutes !!    

 

Indemnisation = zéro, rien, nada, que dalle, retentez votre chance la prochaine fois.  

 

 CQFD :  SNCFè VOLEURS BANDITS ESCROCS

 

 

Histoire 2:   

 

Grâce à l'arrivée du TGV EST,  mon trajet de Chalons/Champagne  à Strasbourg, a été rallongé de 25 minutes et agrémenté d’une correspondance supplémentaire (Champagne/Ardenne), alors qu'il était ligne directe au paravent.  

 

Le comble, c'est que je dois payer 2 réservations (soit 2x 3,OO€) sous prétexte que je pends 2 TGV 'pour une seule destination!!!)  

 

A ce propos, cela augmente le prix du billet, par rapport à notre regretté CORAIL, de 20%, en plus des 25% déjà appliqués parce que justement c'est un TGV !!! (et qui mets quand même 25 minutes de plus et oblige à un changement).  

 

Le pompon: Lors de mon dernier voyage, j'ai réussi à prendre un TER pour me rendre à la gare intermédiaire de Champagne/Ardenne. Du même coup, et conformément aux conditions de vente de la SNCF, j'ai demandé le remboursement de la réservation concernant le TGV (première correspondance) que je n'ai pas pris, et ce, avant le départ du train.  

 

Ce remboursement m'a été refusé, prétextant que j'avais payé le montant de mon abonnement + les réservations (soit une somme totale de 175€), à l'aide d'un bon de remboursement de l'un des nombreux retards d'un montant de 4,3€ !!!!!  

 

TGV= TRES GRAND VOLEUR

 

 

 

 

 

Par Gloubiboulga - Publié dans : sncf
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Jeudi 14 décembre 4 14 /12 /Déc 01:45

Les préoccupations actuelles sur le thème de l’environnement sont sur toutes les lèvres. (du moins sur celles des politiciens en quêtes d’ambitions électorales…)

Le FERROUTAGE est l’une des solutions pour réduire nos émissions de gaz à effets de serre.

Oui mais… Ferroutage encore dire SNCF !!!

Aucune entreprise responsable ne confira son fret à la SNCF de peur de se retrouver (comme les « usagers »)  en otage.

Qui prendrai le risque de confier ces marchandises (et donc la survie) de son entreprise à la SNCF au risque de tomber dans une grève plus ou moins longues ???

De fait, la SNCF est le plus gros pollueur de France de part l’image qu’elle véhicule par l’intermédiaire des ces trop nombreux syndicats !!!

La privatisation de la SNCF et l’ouverture totale à la concurrence est la seule solution pour débloquer cette situation.

Le processus est en marche et les extrémistes (les syndicats) sont déjà en alerte.

Cela promet de nombreuses grèves (en plus de celles qui s’annoncent sur le thème des retraites indécentes du personnel SNCF). 

Nul doutes que les « usagers » trinqueront encore et que les chemineaux mettrons le pays à feu et à sang pour garder leur privilège (solidarité ? connaît pas !)

Par Gloubiboulga - Publié dans : sncf
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus