BOITES AUX LETTRES SANS REPONSES (comme d'habitude)

Publié le par Gloubiboulga

BILLETS PREM'S= ARNAQUES

Pour notre 19 ième anniversaire de mariage, nous avons acheté sur Internet un billet de train en seconde classe couchette pour 2 personnes et ce à l’occasion d’une promotion intitulée « Saint valentin » pour un montant de 118 €

Ce voyage devait se composer comme suit :

Le 26/03/05 à 20h55 de STRASOURG à MARSEILLE

Le 29/03/05 à 22h52 de MARSEILLE à STRASBOURG

Malheureusement mon épouse à été hospitalisé le 24.03.05 (voir certificat ci-joint).

Dans un premier temps son état laissait penser que nous pourrions quand même partir le 26/03/05, mais le matin même du départ son état s’est aggravé et nous avons donc dû renoncer à notre voyage. A ce jour elle reste toujours hospitalisée.

Je me suis alors rendus à la gare vers 15 H afin de signaler notre absence sur ce train et dans l’espoir de nous voir rembourser. La personne au guichet a annulée nos billets afin que la SNCF puisse à nouveau en disposer.

Bien que nos billets soient libellés « non remboursable » ce monsieur m’a assuré que, compte tenu du « cas de force majeure » que représente ce cas, nous pourrions bénéficier du remboursement de ces billets.

Je compte donc sur votre compassion et de votre esprit commercial afin de faire le nécessaire sous la forme que vous jugerez opportune. (Virement ou bon de voyage) Nous voyageons régulièrement avec la SNCF (ma fille à même un abonnement au mois sur la ligne Strasbourg - Paris), et ne manquerons pas de remettre notre voyage d’anniversaire de mariage dès que mon épouse sera rétablie.

En espérant que notre « histoire » vous aura touchée et que vous ferez le nécessaire afin de nous redonner un peu de sourire,

 Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l'expression de mes sincères salutations.

 

GREVES = ARNAQUES

Madame, Monsieur,

J’ai acheté le billet aller - retour  STRASBOURG- St RAPHAEL  suivant :

-Strasbourg- St Raphaël le 06/03/05 à 20h 55 train n° 04297 en 2 ieme classe couchette.  

 St Raphaël- Strasbourg le 10/03/05 à 2Oh30 train N° 04394 en 2 ieme classe couchette.

J’ai payé ce billet la somme de 160,40 € car j’ai bénéficié de la réduction de 25 % pour « congés annuels ».

Ayant eu connaissance de la « nouvelle » menace de grève, je me suis rendus à la gare pour me renseigner. On m’a alors appris que mon train était annulé. J’avais un impératif important de retour sur STRASBOURG le 11/03/05 à 13h 30. (Je suis infirmière en soins intensifs au CHU de STRASBOURG).

Aucune solution proposée pas la SNCF ne permettait d’arriver à l’heure.

J’ai donc trouver un autre moyen pour me rendre à LYON le 11/03/05 à 8h 51 à la fin de la grève, prendre un train qui m’a imposé 3 changements (voir détails des billets ci-joints) afin d’arriver à STRASBOURG à 14h38, me permettant d’arriver à mon travail avec « seulement » 2 heures de retard.

Outre le fait que je n’ai pas pu bénéficier d’un train direct et en couchette de nuit (comme j’en avais passer la commande, que j’ai du trouver moi-même la solution pour me rendre à LYON et que j’ai perdu 2 heures de travail qui me seront décomptés, le problème est que, ce billet m’a été facturé plein tarif au prix de 51,50 €. Or, j’avais utilisé mon droit aux congés annuels pour mon premier billet, soit 25 % de remise. Ce billet aurait donc du me coûté 12,88 € de moins. La personne qui m’a délivré mon nouveau billet m’a prétendu qu’il ne pouvait pas le faire sans le justificatif de mon employeur. Je ne possédais plus ce document, puisqu’il m’a été demandé pour le billet d’origine.

Vous trouverez donc ci-joint le duplicata de ce document afin de vous permettre de me rembourser cette somme de 12, 88 €. A cette fin, je vous joins un mon RIB

Compte tenu des difficultés que j’ai rencontrées lors de ce voyage, j’ose espérer un remboursement très rapide et laisse à votre discrétion un éventuel geste commercial de compensation des préjudices subis. 

Recevez, Madame, monsieur, mes meilleures salutations.    

GREVES = ARNAQUES (2)  

 

 

 

 

 

TGV = ARNAQUES

Monsieur,  

J’habite Strasbourg, je suis étudiante, et comme chaque année depuis 4 ans, à la veille de la rentrée scolaire  je suis allé acheter mon abonnement étudiant, pour me rendre à mon lycée à Chalons en Champagne où je suis pensionnaire.  

Nous avons déjà beaucoup été gêné l’an passé sur cette ligne. A cause des travaux, les retards étaient quasi systématiques. (parfois plus d’une heure). De plus, il m’en a coûté 1,5 € supplémentaire à chaque voyage pour payer la réservation. (Je rappelle simplement que ces TGV n’étaient pas plus rapide que les CORAIL, ils étaient simplement plus cher de 1,5€ et plus contraignant puisque, malgré mon abonnement j’étais obligée d’aller en gare, la veille afin d’acheter un billet pour cette dite réservation).  

Ma déconvenue est bien plus grande cette année avec l’arrivée du TGV EST.  

èTout d’abord, l’abonnement proprement dit m’est proposé au prix de 160, 30 € contre 146,5€ l’an dernier, soit une augmentation de 9,5%.  

èCet abonnement dit « à nombre de trajets limités),  ne permet plus que 9 trajets, contre illimités l’an dernier. Pour un abonnement illimité, il m’a été demandé 680€ !!! (soit une augmentation à produit équivalent de 365% !!!)  

è la réservation est passée de 1,5€ à 3€ soit, une augmentation de 100%  

èUne réservation obligatoire par TGV empruntés pour une seule et même destination, ce qui est mon cas, 3€ x2= 6€ puisque la ligne directe n’existe plus (voir plus bas), par conséquent une augmentation de 30% 

è Un service moindre, puisque la ligne directe Strasbourg/Chalons en champagne a été purement et simplement supprimée, ce qui impose un changement de train avec les contraintes attenantes et le risque de rater la correspondance en cas de retard du premier trains  

èUn temps de transport plus long !!! (Un comble pour le TGV).                                                                                           Trajet aller au mois de mai 2007 : départ 5h29, arrivée 8h 11- maintenant départ : 5h43, arrivée 8h48 via Champagne Ardenne, soit +23 mn !!!   

è Des horaires inadaptés. Je suis obligé de négocier un départ anticipé du lycée car plus aucun train ne circule vers Strasbourg après 18h…  

A chacune de mes objections sur ces différents problèmes, il m’a été répondu « Ah madame, c’est le TGV, c’est comme ça »  

Voilà l’ensemble de la problématique qui m’est posé par l’arrivée du TGV EST. Je conçois bien évidement que le progrès doit se faire au détriment de certaines lignes, mais avouez que cela fait beaucoup en ce qui me concerne.  

Je suis étudiante, et ne peut donc pas assumer ces hausses (qui de surcroît ne m’apportent que du désagrément).  

Je vous demande donc de prendre en compte mon cas particulier et vous prie d’étudier une solution commerciale afin de me permettre de poursuivre mes études correctement  

J’espère avoir de vos nouvelles rapidement.  

Cordialement

 SERVICE CLIENTELE= ARNAQUES

Je fais suite à la réponse du 07/02/2005, (suite à ma relance pour cause de non-réponse) de l’établissement d’exploitation de PARIS MONTPARNASSE à ma demande de compensation de retard sur les horaires garantie. (Voir référence)

 

 

Vous m’informez que le fait que j’utilise un abonnement libre circulation ne me donne aucuns droits en la matière. Hors l’imprimé qui m’a été remis lors de mon arrivée à STRASBOURG en provenance de CHALON en CHAMPAGNE et ce afin d’obtenir mon dédommagement précise qu’en cas d’abonnement il y avait lieu de procéder à la réclamation à l’échéance du dit abonnement. D’autre part, je donne à la SNCF plus de 1500 € par an pour les déplacements liés à mes études, je risque donc plus que quelqu’un d’autre de subir les aléas de retard (sans parler des grèves…)

J’ai subi ce jour là un retard de plus de 2 heures et j’ai loupé le bus qui devait me ramener à mon domicile. J’ai donc été amener à prendre un taxi, ce qui à engendré autant de frais supplémentaires.

Je vous  vous demande donc de respecter vos engagements et de considérer les difficultés de  vos clients fidèles lors de ce genre de situations dont vous avez l’entière responsabilité.

Je vous rappelle simplement que ma demande est conforme aux textes de la charte SNCF publiée sur internet

 

Servive clientèle inexistant
:

26 avril 2008

 

 

 

Madame, Monsieur,

Lors de mon voyage de Chalons en Champagne /Strasbourg du 21 septembre, j’ai accusé 2h40 de retard à l’arrivée de Strasbourg.

En effet, comme chaque semaine, avec à mon abonnement mensuel, et avec les reservations obligatoires, je suis monté dans le TGV 2789 depart Chalons, 17h57 arrivée 18h16 à Champagne Ardenne.

Je devais alors prendre le TGV 5481à 18h41 pour arriver à Strasbourg à 20h32.

Le TGV 2789 à eu 1h30 de retard (comme l’atteste la page infolignes du jour ci-jointe)

Je n’ai,donc pas pu avoir ma correspondance pour Strasbourg.                                                    Les agents sur place n’ont pas pus me donner de justificatif de retard, car le voyage concerné par le retard faisait moins de 90 Km … ??? Mon voyage , lui est de plus de 300 km. Il m’a donc été conseillé de vous faire parvenir le présent courrier avec les justificatifs suivants :

-résevation sur TGV 2789

-résevation sur TGV 5481

-réservation sur TGV 5417 (suite à la correspondance ratée, et portant la mention par vos services du retard du TGV 2789

-abonnement mensuel du mois de septembre

-copie Infolignes du 21/09/07

Dans le cadre de vos engagements de régularité, je vous prie de me faire parvenir la compensation à laquelle j’ai droit.

Cordialement,

 

 

 

Publié dans sncf

Commenter cet article

Peter Heidema 07/04/2010 07:01



Voilà. Encore une grève. La troisième de cette année 2010, et nous ne sommes qu’au début du mois d’avril.


Mais ils se prennent pour qui ? Ce sont des faignants, des profiteurs et des malhonnêtes.


Prenant le trajet Morteau-Le Locle (CH) tous les jours, force est de constater que le travail du mécanicien et du contrôleur est terriblement difficile et dangereux. En effet, combien de fois on
voit un, voir deux contrôleurs dans la cabine du mécanicien, assis sur un tabouret en train de regarder passer le paysage. Au moins deux fois
par mois il y en a un qui daigne contrôler les billets. Si, si, c’est vrai.


Ils ont de toute façon leur boulot garanti, ils peuvent partir à la retraite dès 50 ans et ils osent se plaindre ? Il faudra les mettre ne se risque qu’un ou deux jours en usine, pour qu’ils
comprennent qu’il faudra mieux fermer sa gueule, qu’ils sont ridicules et que les vrais travailleurs les méprisent. Ils se plaignent de leur condition de travail……..c’est à gerber.


Continuez comme ça, perdez des millions d’euros par jour de grève et un jour vous aurez vraiment une raison de vous faire de soucis pour votre boulot. Qu’elle crève la SNCF.


Je ne vous salue pas.


P. Heidema



paulides christiane 04/07/2009 12:57

comme d'habitude ce jour la sncf est en greve la maman de ma petite fille devait venir d'avignon  à sausset les pins pour la soirée apres information sur internet un train devait venir d'avignon à pas de lancier ou je serais allée la chercher apres avoir pris son billet on lui annonce que le train indiqué ne s'arretera pas dans cette gare impossible d'avoir le remboursement deplus reponse d'un employé nous on n'a pas internet!!!! merci monsieur le president qui a l'air tres satisfait de son entreprise d'incapables , vivement la privatisation de la sncf quant aux politiques arretez de nous dire de prendre les transports en commun vous qui ne devez jamais prendre le train !!!!

philippe 16/01/2009 19:24

La SNCF est un désastre financier déguisé en société profitable.Les cadres de cette société affichent fièrement un résultat net positif (~1 Milliard Euros en 2007) ainsi qu'une bonne rentabilité financière.
La réalité c'est que le chiffre d'affaire de la SNCF (~24 Milliards euros en 2007) cache près de 10 Milliards de subventions diverses plus ou moins habillement dissimulées en "commandes publiques" et "compensations". La SNCF ne survit que grace aux perfusions massives venant du contribuable auquel on tente de masquer la réalité. La tromperie en question est légale eu égard aux règles comptables. Elle n'en est pas moins ignoble dans la démarche de communication au public.
La SNCF est démesuréement couteuse. Elle est plombée par une masse salariale qui défie la logique économique mais répond à la logique du gréviste professionnel:Effectifs, salaires, primes et retraites sont ajustées indépendamment de tout soucis de viabilité économiquement. Seul prime le rapport de force entre le gréviste auquel tout est dû et l'irresponsable politique qui achète la paix sociale pour préparer les élections. Dans cette logique sans garde-fous, un bon agent SNCF est avant tout un bon gréviste car pour l'individu la grève est plus profitable que le travail.
La grève comme réponse automatique au moindre problème est une attitude égoiste et irresponsable dans une société. C'est d'autant plus vrai dans le cadre de la SNCF, service public ou les statuts et rémunérations sont déja bien au dela de la valeur économique du travail fourni et de la capacité financière de l'entreprise. L'attitude des grévistes est hautement méprisable et révoltante quand on sait que leur salaire n'est pas généré par leur travail mais en grande partie ponctionné sur les contribuables.
Néanmoins le gréviste de la SNCF ne fait que profiter d'un système ou le politique laxiste gère sa carrière avant de gérer l'Etat. Il arrive à la SNCF ce qui arrive à tout pays où la police est verreuse: l'anarchie, la faillite et le chaos. La seule différence c'est que pour la SNCF, le contribuable est la pour payer les pots cassés à la place des (ir)responsables.Le souriant M.Pepy vous annonce des réductions d'abonnement en compensation de grèves. C'est la "moindre des choses" dit-il, l'air compatissant. Ce que ne dit pas M.Pepy c'est que c'est vos impots qui paieront intégralement les réductions d'abonnement.
Bon courage aux usagers et aux contribuables méprisés, tondus et couillonnés par la SNCF.

BOODDHA 20/10/2008 17:40

TRUTH BOODDHA MEISSONNIER LYCEE LOUIS LE GRAND SUITE FEATURING BOODDHA INSTANT DE GIVENCHY :BOUDE P 2006 CAISSE DE DEPOTS ET DE CONSIGNATIONS TITRE PROVISOIRE JESSICA SIMPSON (COURTISANES DE VERSAILLES) CH CIVIL JAN A MAI 2002 P 57 5E PART MICHELIN FUTUR ENSA 5 ECOLE ARCHITECTURE BIBLIOTHEK PLURIDISCIPLINAIRE DE GUYANCOURT VAUBAN   CCI DE VERSAILLES COUR D APERL DE VERSAILLES
TITTLE PIBD 1996 1 601 2602 N 191 N 6 608 DIGITAL USA PGM ORDIANTEUR
BERININI PHAIDON MARBLE NURSING INFANT JESUS ET YONG SATUY INSTALLATION 1983 1993 I KABAKOV P88TF BACH BRANCUSI P 32VALERIE ORNEMENT EN SERIE P 88 ET 114 115BEST INFO DIAGRAM 2 PIE BOOK  046JM COGET 1984 MISSION DE COORDINAATION DE RECHERCHE INFORMATIK ET CAO CONSTRUCTION P 3 29/5/ 5 / 84 SAVEL CONTRIBUTION  CHP CONTRAINTE MATERIAUX COMPOSITESARCHUTECTURES NEWS MEDIA KALAY P 95DOUCET GUIDE PRATIK COMMUNICATION BPT P 65DONY R 3 E GRAPHISME SCIENTIFIK P 66PICON 1989 HIST DE AMENAGEMTNT DE CONSTRUCTION P 39DOMUS 1969 N 476 A 478 JUII SEP N 477 RESET OREAL LVMH INSTANT DE GIVENCHY
 
TITLE GAZETTE DU PALAIS 2 1962 P 51 SNCF FERS TOLE ACIERS SECU SOC CLAUSE 7 CAHIER CONDITION ETABLISSMENT ENTRETIEN EXPLOITATION DES EMBRACHEMENTS /DANGERS CULATONE NDOYE HIBRAIMA FABIEN VOLSON FAMILLE BECHARD BELBEY
PRINCIPES OF PNEUMATIK DENT P 62PNEUMATIK DTRUCTURE EGERS P 73REVUE D HSTOIRE DE CHEMIN DE FER  N 20 21 1999 PATRIMOINE FERROVIAIRE P 65PALAU TOME 3 RAIL EN FR P 64IDEM 1820 1851 P 72IDEM 2 EMPIRE TOME 2 P33IDE MTOME 1 P 58 ET P 193PICON ARCDHITECTURE INGENIEUR LUMIERE P 81MESQUI PONT EN FR AVANT LE TEMPS DES INGENIEURS P 148LIVING BRIDGES  PRESTEL P 42 FORTFIED BRIDGES PERONNET CONSTRUIRE DES PONTS AU 18 PL 10 PREPARATIF D DES 5 ARCHEESGREAT ENGINEERS D WALKER P 132 FUNERLA CAR
TITLE PIBD  N 65 MONUMENT FUNERAIRE PLAK DE BASE MARBRE BLOCH PELE ET CIE MINOR 1 1996 601 612 N 604
ARCHIVES ARCHITECTURAL MODERNE 1988 1990 N 37 40 P 67IDEM 1987 N 33 36 VIENNE BRUXELLES P 56 35 36IDEM 1982 1983 N 22 25 P 52 ET P 19 N 25IDEM 1980 1981 N 17 21 P 94 N 20IDEM 1978  1979 N 13 16 P 57 ABBEIDEM 1984 1985 N 26 29 P 66IDEM 1975 1977 N 1 12 P 25BEAUX ARTS MAGAZINE 2000 192 195 P 87IDEM 1987 48 52 P88IDEM 1987 42 47 P 54
TITLE GAZETTE DU PALAIS 1962 1 P 271 ECOLE SPECIALE DES TRAVAUX PUBLIC CONSEIL ETAT NE SE REFERE PAS INTENTION DU LEGISLATEUR SECTION CONT DELIVRER DIPLOME D INGENIEUR PROFESSION INDUSTRIELLE
A LURCAT 4 FORMES COMPOSITION ET LOIS HARMONIE P 76ARCHITECTURE ET NATURE MONITEUR P 37CH TCHOLAKOVA INSERTION CONSTRUCTION PUBLIK ENVIRONNMEMEENT VALENCIENNES QUALITE DES CONSTRUCTION PUBLIK P 29CONSERVATION AS CULTURAL SURVIVAL AGA KHAN P 31ALCHIMIE DU PATRIMOINE LAMY P 134LAVEDAN HIST DE URBANISME RENAISSANCE ET TPS MODERNS P 249LE PARIS DES POLYTECHNICIENS INGENIEUR DANS LA VILLE PARIS ET SON PATRIMOINE P 94 A 95BETTELHEM COEUR CONSCIENT P 73 MACHINE DIEUPRIX DE ROME PEROUSE DE MONTCLOS  CONCOURS DE ACADEMIE ROYAL ARCHITECTURE  AU 18 P 56 GD PRIXMES 03 90 576 ARCHITECTURES DES CIMETIEREES MILITAIRES AVRIL 1990 MANVIEU HOPTON WOOD ORTNOS NEUVILLE ST WAAST
TITLE  PIBD 1997 2635  644 N 641 545 BALLON FLOTTEUR LARGAGE CHARGE SURFACE PLAN D EAU RADIOBOUEES DETECTION SOUS MARINE
TECHNIK BATIMETNS TS CORPS ETAT   DUTHU P 439 GENERATION CHAUFFAGE AU COUP PAR COUP1978 N 44 47 ARCHITECTURE MOUVEMENT CONTINUITE P 54 N 45IDEM 1975 1976 N 36 A 40 P 77  N 37IDEM 1974 N 33 A 35 P 76IDEM 1973 N 28 A 32 P 47IDEM 1971 1972 N 20 A 27 N 24 P 19IDEM 1985 1986 N 9 12 P 50 N 11IDEM 1988 N 21 22 P 18 MICROFILMS BOODDHA INTANT DE GIVENCHYIDEM 1986 1987 N 13 A 16 P66 N 16ARCHITECTURE AUJOURD HUI 1952 SEP NOV 73 72 PXIXIDEM 49 A 50 P 41  5 ANCIEN COMBATTANT NEW YORK 1953IDEM 1952 39 40 P 64 BRYMARIDEM 1968 JUIN NOV 138 139 N 139 XXV A LV

Muselet 27/10/2007 13:18

Bonjour, nous sommes en 2007 les usagers sont toujours tenus en otages pour aller travailler. Et ces messieurs se trouvent lésés de devoir cotiser comme les travailleurs du batiment. Alors je fais une proposition que deux employés de la SNCF vienent passer une semaine avec mon mari et on en reparlera. Savez vous qu'un conducteur de TGV gagnes en fin de carrière 75000 euros annuels. Je vous laisse faire la division.  Sans compter les avantages, si vous voulez j'en ai d'autres sur l'EDF etc... Alors maintenant cela suffit tout le monde dans la même galère fini les nantis, moi je ne sais pas si demain j'aurais du travail.  Mon père travaillait à la RATP alors les grèvistes à la maison je connais et les retours de réunions syndicales aussi. Ce qui m'a bien fait rire hier c'est le délégué syndical hier au JT de 20 H. C'est toujours nous qui nous serrons la ceinture . Et oui ce n'est pas une blague